De retour de l’insep : Balla Gaye 2 lance des piques à Bombardier

Comme prévu, Balla Gaye 2 est rentré de l’INSEP vers les coups de 21h. Après son arrivée, le Lion de Guédiawaye s’est adressé à la presse et n’a pas oublié de lancer des piques à son adversaire du 31 juillet prochain, Bombardier.

La puissance, l’endurance, la physique étaient au menu à l’INSEP

« On est parti se préparer. On est rentré pour finir le travail. J’étais parti pour renforcer mes acquis. J’étais sous l’assistance des champions du monde, des spécialistes en leur domaine. Ils savent encadrer un athlète. On a travaillé la puissance, la force physique, l’endurance, rien a été laissé au hasard. J’avais 4 entraîneurs notamment, John, Dabaya. J’avais aussi un coach en lutte gréco-romaine et en lutte pure. Je pouvais attendre jusqu’à une semaine du combat pour rentrer. Parce que tout ce que j’ai besoin était sur place. »

« Balla Gaye 2 était prêt avant de partir en France »

« Ceux qui regardaient BG2TV (sa chaine Youtube) suivaient les entraînements que je faisais à l’INSEP. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je faisais deux à trois séances par jour. Il y avait de la boxe, la physique, la musculation et la lutte, tout était disponible. Balla Gaye 2 était prêt avant de partir en France. A fortiori, maintenant, que je suis de retour. Je suis dans une compétition et je suis prêt. D’ailleurs, je serais toujours prêt parce que je suis dans un championnat. Je dois être toujours au top sur le plan physique, résistance, boxe, puissance. »

« Les gens confondent la masse et la force »

« Je ne laissais rien au hasard. Je faisais des contacts, de la musculation de la lutte pure. Tout ce qu’un lutteur avait besoin pour préparer son combat, je l’avais à l’INSEP. Les gens confondent la masse et la force physique. La force est différente du volume. Pour résumer tout, si Bombardier se bagarre, je le corrige s’il opte pour la lutte pure, je le terrasse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.