Le Colonel Cheikh Diop (président section basket As Douanes) donne le ton

Président de la section basket de l’As Douanes, représentant sénégalais à la saison inaugurale de la Basketball Africa league (Bal) qui s’ouvre ce dimanche à Kigali, le colonel Cheikh Diop promet que les Gabelous feront le maximum pour représenter dignement le drapeau national.

Sur la première sortie des représentants sénégalais lundi contre le Gs Pétroliers d’Algérie, le dirigeant sénégalais se veut prudent. “Pour le moment, je pense qu’il est difficile de juger les autres équipes. Il est également difficile de se faire une idée de notre propre valeur parce que tout le monde vient en inconnu. Néanmoins, on sait que les équipes maghrébines, ce sont des joueurs très vifs, très adroits par rapport aux tirs primés. Ce sont des paramètres que les coaches vont prendre en compte pour pouvoir contrecarrer cette équipe de l’Algérie. Nous allons en tout cas jouer toutes nos chances. Les joueurs sont conscients de leur tâche et les enjeux par rapport à cette compétition. C’est une compétition qui leur permettra d’éclore, de voir d’autres horizons pour, pourquoi pas, signer des contrats avec d’autres clubs. Cela permettra à l’As Douanes d’avoir plus de visibilité, de gagner en expérience et, pourquoi pas, de franchir le pas vers le professionnalisme”, soutient-il.

Qu’en est-il de l’objectif ? “Dans un premier temps, je pense que c’est de sortir du premier tour, c’est-à-dire se qualifier en quart de final. Ce sont ces objectifs qu’on s’est d’abord fixés. Mais comme on dit, l’appétit vient en mangeant. En se qualifiant pour les quarts de final, on va se battre pour aller le plus loin possible. Les joueurs sont hyper motivés. Je peux vous assurer que nous mettrons tous les atouts de notre côté pour défendre dignement le drapeau national. Et c’est l’occasion de demander aux Sénégalais, aux autorités, de nous soutenir parce qu’il ne s’agit pas seulement d’une compétition de l’As Douanes. C’est le drapeau du Sénégal que nous portons aujourd’hui. Raison pour laquelle nous demandons à tout un chacun de communier avec l’équipe, de supporter l’équipe pour qu’au lendemain du 30 mai elle soit bien représentée et pourquoi pas remporter ce trophée majeur qui sera vraiment une prouesse qui sera inscrite dans les annales de l’histoire.”

Le Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.