Ligue 1 Française : première victoire de Renne d’Alfred Gomis en Championnat

Alfred Gomis

Alfred Gomis

La troisième journée de Ligue 1 se poursuivait ce dimanche. Au Roazhon Park, le Stade Rennais d’Alfred Gomis (12e, 2pts) recevait le FC Nantes (6e, 4pts) et espérait bien signer sa première victoire en championnat cette saison Après deux matchs nuls lors des deux premières rencontres, le Stade Rennais a réagi en s’imposant face au FC Nantes dimanche après-midi (0-1), à l’occasion de la 3e journée de Ligue 1.

Le Stade Rennais lance sa saison en Ligue 1. Pour confirmer la belle victoire lors du match aller des barrages de Ligue Europa Conférence jeudi dernier face à Rosenborg (2-0), le Club breton a signé sa première victoire en Championnat en s’imposant au Roazhon Park dimanche après-midi, lors de la 3e journée.

Avec Alfred Gomis, maitre des cages, l’équipe entrainée par Bruno Génésio s’est offert le premier Derby Breton de la saison grâce à l’unique réalisation de Martin Terrier (58e). Au classement le Stade Rennais occupe provisoirement la cinquième position avec cinq unités.

Portés par la ferveur de leurs supporters, les Rouge et Noir entamaient cette rencontre avec de belles ambitions offensives. Profitant de l’appel de Guirassy, Tait aramait la première frappe de cette partie bien détournée par Lafont en corner (8e). Une première alerte avant que Bourigeaud ne voir sa tentative déviée par Girotto et frôler le montant droit du portier nantais, pris à contre-pied (9e). Séduisant collectivement, Rennes se montrait de plus en plus dangereux aux abords de la surface adverse. À la conclusion d’une très belle séquence de jeu, Traoré voyait sa reprise fuir le cadre (21e). Bourigeaud, lui aussi, manquait de précision sur sa frappe du gauche, et ce malgré un contrôle parfait pour s’emmener le ballon (22e).

Dominateurs, les coéquipiers de Badé allaient pourtant concéder le plus grosse occasion de ce premier acte. Après un magnifique travail de Simon dans le couloir gauche, Blas, idéalement placé à 15 mètres, prenait sa chance mais Gomis repoussait sur… Meling qui voyait le ballon rebondir sur la barre transversale avant de repousser lui-même le danger (31e). Malgré cette grosse alerte, les hommes de Genesio étaient maître des débats dans une première période maîtrisée (66% possession de balle, 7 tirs à 2). Mais face à des Canaris plutôt solides défensivement, le Stade Rennais manquait de réalisme devant le but nantais et perdait Doku sur blessure juste avant la pause, remplacé par le feu follet Sulemana (43e).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.