Ligue des champions : Juve 0-3 Villarreal, Boulaye Dia verra les quarts de finale

Après le 1-1 de l’aller, la Juventus a sombré à domicile face à Villarreal (0-3) de Boulaye Dia ce mercredi à Turin, dans le cadre du huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Le sous-marin jaune crée l’exploit et file en quarts, la Vieille Dame prend la porte même si l’attaquant sénégalais de Villarrella a assisté toute la rencontre sur le banc.

Buteur après 23 petites secondes de jeu lors du match aller, Vlahovic n’a cette fois-ci pas eu l’occasion de faire trembler les filets d’entrée. Mais cela n’a pas empêché la Juve de démarrer fort : grâce à Morata, dont le coup de tête à bout portant a été magistralement repoussé par Rulli ! Le gardien argentin a pu compter sur son talent, puis sur sa chance lorsque l’attaquant espagnol a – de manière assez inexplicable – gêné Cuadrado qui s’apprêtait à marquer dans le but vide.

Ultra-dominatrice à partir du quart d’heure de jeu, la Vieille Dame a continué à pousser. Et Vlahovic s’est réveillé. Dans la surface, le renard a parfaitement repris un centre de De Sciglio… sur la barre transversale ! Mais qui dit forte pression, dit aussi danger sur les contre-attaques. Et sur l’une d’entre elles, la frappe de Lo Celso a frôlé le poteau de Szczesny, clairement battu… La Juve a ensuite entamé le second acte comme le premier. Avec énormément d’envie et d’agressivité.

Rulli a encore été sollicité à plusieurs reprises, notamment sur un missile de Rabiot, mais il a tenu bon. Tout comme sa défense, car la seconde période a quasiment été à sens unique. Il y avait cependant toujours un pied, une cuisse ou une tête pour empêcher les Bianconeri de marquer… puis Emery a sorti Moreno et Coquelin de son chapeau. Le premier a trouvé le second dans la surface, ce dernier a obtenu un penalty sur une faute de Rugani, et son coéquipier espagnol n’a pas tremblé pour transformer (0-1, 78e) !

Un coup de massue. Un gros. Suivi d’un autre : sur corner, Torres a profité d’une déviation d’Aurier pour faire le break (0-2, 85e) ! La messe était dite, et Danjuma a enfoncé le clou sur penalty (0-3, 90+1e) ! Quelle désillusion pour la Vieille Dame, éliminée, qui nourrira certainement d’énormes regrets après ce match on ne peut plus dominé pendant 75 minutes…

Maxifoot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.