Linguere : Navétane ou pas, les présidents de zone s’expriment sur la question

 Si les phases nationales sont programmées du 02 au 18 septembre prochain à Thiès, les conditions de la tenue de cette compétition restent en suspens. L’Oncav propose un pass-sanitaire qui exigerait la présentation d’une carte de vaccination avant l’accès de quiconque dans les stades. Et cela complique encore plus la situation.

Une complication de l’organisation des navétanes se pose également à Linguere. Les deux présidents de zone de cette localité sont toujours à l’attente d’une décision définitive. Une décision qui devrait venir du préfet de la ville qu’ils ont rencontré la semaine passée. Au sortir de cette réunion avec l’autorité étatique, TerrainAfrik a joint Daouda Gadji (président zone B) et Abdou Cissé (président de la zone A).  

Daouda Gadji, prédisent zone B de Linguere

« Nous sommes à l’écoute de l’Oncav »

« Nous sommes la structure inférieure. C’est l’Oncav la structure supérieure et elle est régie par un décret. Quel que soit les circonstances, on ne peut qu’accepter ce que dit la hiérarchie. Nous serons obligés de suivre les directives de l’Oncav.  Que les navétanes auront lieu ou pas ? Nous ne sommes pas encore là. Ce qu’il y a, c’est un protocole sanitaire. Donc, on patiente. L’Odcav a rencontré le préfet. Et l’autorité a indiqué qu’elle n’a pas encore reçu une note concernant ce protocole sanitaire. Le cas échéant, il va convoquer un CDD. Pour le moment, nous ne pouvons pas dire si nous allons oui ou non organiser les navétanes. Nous sommes à l’écoute de l’Oncav. En plus, les réafilliations ont été repoussées jusqu’au 30 août prochain. On patiente, on écoute. »

Abdou Cissé, président zone A de Linguere

« Avec les papiers que j’ai reçus, les navétanes auront lieu »  

« Les Navétanes auront lieu ou pas ? Je suis dans les dispositions de vous dire qu’ils auront lieu. Avec les papiers que j’ai reçus, nous sommes dans la mouvance de tenir les navétanes. Est-ce que toutes les conditions sont réunies pour organiser les navétanes ? C’est une autre affaire. Pour que les navétanes aient lieu, il faut que les joueurs, les supporters, les dirigeants, les vendeurs se vaccinent. Pour l’exemple de la zone A, on aura besoin d’environ 1.100 doses pour vacciner tout le monde. Alors que les doses que nous disposons à Linguere ne sont pas assez conséquentes et c’est un problème. Deuxième chose, le ministre de la Santé et l’Oncav ont signé un protocole sanitaire. L’Odcav de Linguere a rencontré le préfet pour préparer un CDD. Mais le préfet nous a répondu qu’il venait, à travers nous, d’être au courant de ce protocole sanitaire. Cela veut dire qu’administrativement parlant, le préfet n’avait pas encore reçu ce protocole sanitaire. Lorsque le préfet recevra ce protocole, il fera appel à nous et nous sauront quoi faire. »

TerrainAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.