#Mondial 2022 (Q): l’Égypte vire son sélectionneur Hossam El-Badry

Décidément la Fédération égyptienne de Football (EFA) est intransigeante. Alors que les Pharaons occupent pourtant provisoirement la tête de leur groupe qualificatifs pour le Mondial 2022, l’instance a annoncé lundi le limogeage du sélectionneur Hossam El-Badry, au lendemain du match nul arraché au Gabon (1-1).

«La Fédération égyptienne de football (EFA) tient à remercier Hossam El-Badry et son équipe technique pour le travail qu’ils ont accompli pour l’équipe nationale. Nous leur souhaitons bonne chance et réussite dans leur future carrière. L’EFA décidera du nouveau staff technique de l’équipe nationale au cours des prochaines 48 heures», a annoncé l’EFA à travers un communiqué.

Nommé à la place du Mexicain Javier Aguirre après l’échec cuisant de la CAN 2019 à domicile (élimination en huitièmes de finale), le technicien de 61 ans affiche pourtant un bilan comptable loin d’être catastrophique. Au contraire, invaincu il totalise 5 victoires et 4 nuls en 9 matchs. Mais son éviction ne se justifie pas à ce niveau. Elle l’est plus sur le contenu très pauvre de la qualité de jeu proposée à l’image de la victoire très poussive contre l’Angola (1-0) lors de la première journée des éliminatoires du mondial et le nul inespéré arracher à la 90e minute face au Gabon sur la seule occasion du match (1-1).

Très convoité, le banc des septuple champions d’Afrique pourrait revenir à un coach étranger, murmure déjà plusieurs médias locaux.

LASM JAMES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.