Youssouph Dabo malgré l’élimination : « TFC n’a pas régressé »

Youssouph Dabo

Youssouph Dabo

Youssouph Dabo, Teungueth FC n’atteindra pas les phases de poule de la Ligue des champions africains comme la saison passée. Car l’équipe de Rufisque a été éliminée par l’ASEC Mimosas qui l’a battu au match aller tout comme au match retour, à chaque fois sur le score de (1-0). Après la défaite à Abidjan dimanche passé, le coach du TFC, Youssouph Dabo a réagi sur les colonnes de RECORD. Le technicien a expliqué ce qui n’a pas marché pour son équipe. Il a pointé du doigt le manque de lucidité offensif mais il réfute l’idée de régression de son club.

Youssouph Dabo, qu’est-ce qui a manqué à votre équipe ?

On l’a tous vu et constaté. On s’est créé des opportunités. Mais il y a ce manque de lucidité qui fait que les joueurs sont tellement pressés de marquer qu’ils font les mauvais choix. Il faut continuer à travailler pour les améliorer à ce niveau.

Votre collègue pense que votre équipe manque de talent offensif. Qu’en dites-vous ?

Vous savez, quand on gagne, on peut dire tout ce qu’on veut. Donc, ça c’est son appréciation. Mais je sais que j’ai des joueurs de qualité sur toutes les lignes. Bien sûr, après, il faut qu’ils continuent à progresser. Parce qu’aujourd’hui, quand on voit l’attaquant qui démarre le match, c’est un jeune joueur qui vient d’arriver, qui jouait avec les juniors l’année dernière. Il n’a même pas 5 matches avec les juniors et il a zéro match avec les A.  C’est une compétition nouvelle pour lui et ça va lui servir de baromètre.

Nourrissez-vous des regrets ?

 Il y a toujours des regrets quand on perd un match. Il faut analyser, voir les points à améliorer. Parce qu’il y en a forcément. Il y a aussi des points positifs et nous allons continuer à travailler pour revenir plus forts la prochaine fois.

À quel niveau avez-vous failli ?

On a failli dans l’efficacité offensive. Parce qu’on a eu pas mal d’opportunités. Maintenant, il y a eu de la précipitation et un manque de lucidité qui fait qu’ils font beaucoup que de mauvais choix. L’ASEC a une bonne équipe, on le savait avant de les jouer. C’est une équipe très bien organisée défensivement. Offensivement aussi, ils ont quelques grasses individualités, qui, sur certaines situations, arrivent à faire la différence. Que ce soit sur le match aller comme sur le match retour, je pense que les buts qu’on prend sont un peu identiques. On se livre et on se fait contrer.

Avez-vous l’impression d’avoir régressé après tout ce que vous avez fait l’année dernière ?

On ne régresse pas. On continue à apprendre, à travailler. Teungueth aussi, c’est un jeune club. Maintenant, c’est vrai que on a de grosses ambitions. L’année dernière on a fait les phases de groupes. On avait l’ambition de faire mieux que la saison passée. Mais c’est aussi ça le football. On a des ambitions, les autres aussi en ont. Chacun travaille de son côté. Parfois ça passe, parfois ça ne passe pas. Il ne faut pas tout jeter. On va voir les axes de travail pour améliorer l’équipe.

Que pensez-vous de l’ASEC ?

Ils ont la qualification, donc je dis bravo à eux. Mais nous aussi on méritait de marquer des buts sur les deux matches. Mais comme je l’ai dit, les buts on ne les marque pas comme ça. Il faut une certaine lucidité. Ce que mes joueurs ont manqué à l’aller comme au retour. Et dans le camp adverse je pense que y a des joueurs assez lucides devant et ça a fait la différence.

Quelle sera la suite pour vous ?

La suite, c’est de continuer à travailler pour les compétitions locales. Il n’y a que ça à faire pour continuer à progresser. C’est un arrêt, mais ce n’est pas une finalité. On a juste loupé une étape, c’est malheureux pour le club, pour les joueurs et pour tout le football sénégalais. Mais on va continuer à travailler.

Source : RECORD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.