Arona Diop, capitaine AJEL : «La montée en L1 dès la saison prochaine»

Arona Diop est sans nul doute l’un des acteurs-clés de la montée d’AJEL en Ligue 2, la saison à venir. Le longiligne et rugueux défenseur central du club rufisquois s’est confié à votre journal sportif à propos de cette promotion avant même la fin du championnat de National 1. Le frère cadet de Makhète Diop dit «Pako Boy» a également abordé de nombreux autres sujets dont la montée l’élimination de la Coupe du Sénégal sur fond d’incidents en demi-finale face au Casa Sports.

Arona, vous avez réussi la montée en Ligue 2, avant terme. Quelles sont vos impressions après cette belle performance ?

Nous sommes très contents et fiers de la belle saison que nous avons faite. C’est une saison extraordinaire où nous avions été réguliers. Nous avons su maintenir la cadence et, au final, nous avons réussi à le faire, après de longues saisons à courir après cette montée. Maintenant, nous y sommes parvenus et nous sommes fiers d’avoir réussi à faire monter l’équipe en Ligue 2, c’était l’objectif. C’est l’occasion de féliciter tous mes coéquipiers, l’encadrement technique et l’ensemble du club. Il reste encore un titre de champion de National 1 à aller chercher.

Justement, quel adversaire aimeriez-vous croiser en finale du titre de champion du National 1 ?

Le plus dur est déjà réussi : c’est la montée et nous l’avons fait avant le terme ; cela veut dire beaucoup de choses. Maintenant, il nous reste deux matches de championnat et une autre pour déterminer l’équipe championne. Nous n’avons pas de préférence par rapport à nos adversaires, nous avons du temps pour reprendre des forces et nous serons prêt à affronter n’importe quelle équipe, inch Allah.

Votre saison a été longue avec le championnat mais aussi le parcours en Coupe du Sénégal. Qu’en retenez-vous d’essentiel ?

Oui, la saison était longue et dure. Nous nous sommes battus pour maintenir le cap car à aucun moment de la saison il n’y a eu un relâchement. Cela veut dire qu’on s’est très bien préparés sur tous les plans. C’est une saison où il fallait être solidaires, costauds, sérieux et sereins. Nous l’avons été et voilà nous avons les résultats. Nous allons continuer dans ce que nous savons faire et essayer de laisser notre empreinte dans ce championnat.

Vous l’avez dit, depuis des années vous courez après cette montée. Quelle a été la clé de votre réussite, cette saison ?

C’est vrai depuis que nous avons duré en National 1. Chaque fois, cela se jouait sur des détails. Et, cette saison, nous étions décidés et nous l’avons bien préparée. Nous, les joueurs, nous étions décidés de relever le challenge et nos efforts ont été couronnés de succès. Notre secret, c’est juste le travail et la concentration sur l’objectif. Nous avons un bon groupe et nous nous disons les vérités les yeux dans les yeux. En début de saison, on s’est dit «les gars, c’est le moment de franchir un palier». Et, avec l’aide de Dieu, nous l’avons fait, Alhamdoulilah. En 21 matches, nous n’avons concédé que 2 défaites ; cela est révélateur de beaucoup de choses. Les dirigeants nous ont mis dans de très bonnes conditions. Ils ont la main à la poche pour mettre les moyens et je crois que c’est une chose très importante l’organisation d’une équipe et tout ce qui est au tour de l’équipe. C’est le moment de rendre un vibrant hommage aux responsables de Solutude (sponsor du club, ndlr) et à Pako Boy 99 (son frère aîné).

Qu’est-ce qui a réellement changé cette année par rapport aux précédentes pour aboutir à cette montée ?

Cette année, beaucoup de choses ont changé. D’abord, nous sommes très tôt partis en regroupement fermé. Au moment où les équipes de l’élite se préparaient, nous étions à Thiès pour la pré-saison. Sur le plan de la logistique, l’équipe est devenue plus organisée. Nous avons notre propre bus, les primes de matches étaient souvent à la hausse. Après, on voyait une nette évolution, il y a les partenaires et tout. Tout était réuni pour réussir la montée.

En Coupe du Sénégal, vous avez été énorme malgré une élimination en demi-finale face au Casa Sports. Pouvez-vous revenir sur cette rencontre houleuse ?

La Coupe du Sénégal n’était pas vraiment notre objectif. Mais, vu l’effectif que nous avons, nous nous sommes dit qu’on peut battre n’importe quelle équipe. Nous avions pris les matches l’un après l’autre et nous avons pu faire de bonnes choses. Dans notre équipe, beaucoup de joueurs ont déjà voyagé (à l’extérieur du pays, ndlr). Cela nous a permis de gagner en expérience pour grandir. C’est pourquoi nous n’avons pas de problèmes face aux équipes de l’élite. Ce n’était pas facile pour nous même si que nous avons fait un parcours honorable. Quand on bat Génération Foot et Teungueth FC, deux grandes équipes, qui ont déjà gagné le trophée, cela veut dire que nous avons du mérite. En demi-finale, nous avons croisé le Casa Sports chez lui nous avons vu ce qui s’est passé là-bas, le Casa Sports nous a pas bien accueillis. L’arbitre de ce match n’est pas exempt de reproche. Nous avons vu des choses qui n’encouragent pas et n’aident pas à l’essor du football. C’est dommage.

Sur le plan personnel, comment avez-vous trouvé votre saison ?

C’est une saison extraordinaire pour moi. Nous avons atteint notre objectif qui était la monté en Ligue professionnelle. Nous l’avons fait avec un travail collectif et à la rigueur de notre entraîneur Tabane Dieng qui ne badine pas dans le travail. C’était vraiment dur mais nous avons toujours accepté d’aller au bout de nous-mêmes. Et voilà le résultat, nous sommes tous contents. Personnellement, je ne peux qu’être satisfait de ma saison, j’ai joué beaucoup de matches et j’ai marqué beaucoup de buts en tant défenseur.

À présent quels seront vos objectifs personnels et avec AJEL ?

Au plan personnel, l’objectif est clair et je le partage avec la plupart des joueurs locaux : c’est d’avoir un bon contrat à l’étranger, et marcher sur les pas de mon grand frère Makhète Diop. Mais aussi intégrer la sélection nationale si l’occasion se présente. Pour le club, c’est de jouer les premiers rôles en Ligue 2. Cela ne va pas être facile mais avec l’effectif de qualité que nous avons nous pouvons faire de bonnes choses. Nous allons être ambitieux. Je sais que l’objectif sera de se maintenir en Ligue 2. Mais je suis persuadé que, au vu de la qualité de notre groupe et des compétences de l’ensemble de nos staffs, nous pouvons réussir la montée en Ligue 1 dès notre première année. C’est possible.

Source : RECORD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.