Ligue 1 : un grand match des Sénégalais mais le PSG bat Metz

Comme face à Lyon (2-1) trois jours plus tôt, le Paris Saint-Germain s’impose sur le fil ! Alors qu’il pensait lâcher ses premiers points de la saison en Ligue 1, le leader a arraché la victoire à Metz (2-1) ce mercredi à l’occasion de la 7e journée. Le héros se nomme Achraf Hakimi, auteur d’un doublé, dont le but de la victoire à la 95e minute ! Mais que ce fut compliqué sur le terrain de la lanterne rouge après une entame pourtant idéale…

Malgré un onze en partie remanié avec les titularisations de Rafinha, Pereira, Wijnaldum ou encore Icardi, les Parisiens mettaient tout de suite beaucoup d’intensité dans la partie et faisaient mouche sur leur première occasion grâce à Hakimi, qui surgissait pour reprendre un lob d’Icardi sauvé sur sa ligne par Udol (0-1, 5e).

Sous l’impulsion d’un duo Neymar-Mbappé inspiré et très complice en l’absence de Messi, blessé, les hommes de Mauricio Pochettino déroulaient et exploitaient pleinement les espaces laissés par des Messins regroupés très bas mais pas suffisamment agressifs. Il y avait le feu dans la surface lorraine ! Mbappé, stoppé par Oukidja qu’il tentait de dribbler, puis pas parvenu à cadrer sa tentative, et Icardi, qui manquait le ballon sur un centre du Français, rataient toutefois le but du break parmi une flopée d’occasions.

Au fil des minutes, les Grenats parvenaient enfin à passer la ligne médiane et commençaient à se montrer menaçants, à l’image de ce retourné de Niane qui fuyait le cadre. Mieux, les hommes de Frédéric Antonetti concrétisaient leur bonne période par une égalisation de Kouyaté d’un coup de casque sur corner (1-1, 39e). Loin de réagir, le PSG finissait par baisser le pied face à la lanterne rouge, qui manquait même de prendre les devants, avant la pause mais Navas sauvait les meubles du bout des doigts face à Gueye !

Le vice-champion de France revenait des vestiaires avec l’envie de reprendre son avantage, mais ne parvenait pas à prendre à défaut des Messins rapidement résolus à entamer un long attaque-défense. Progressivement, le rythme faiblissait et le PSG ne réussissait toujours pas à cadrer la moindre frappe depuis son ouverture du score… Pour vibrer un peu, il fallait s’en remettre à un malentendu, avec Mbappé qui manquait de lobber Oukidja, auteur d’un arrêt en deux temps, en voulant lui rendre le ballon ! En raison de plusieurs actes d’antijeu des Messins, la fin de match s’envenimait sérieusement avec les expulsions de Bronn puis Antonetti dans le temps additionnel. C’est à ce moment-là qu’Hakimi arrachait la victoire (1-2, 90e+5) dans un climat très tendu et confus, avec un Oukidja hors de lui et très en colère contre Mbappé.

Maxifoot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.