Mondial 2022 (Q) : le Mali et l’Egypte assurent l’essentiel, le Gabon piégé en Libye

Après les matchs de l’après-midi, trois rencontres comptant pour la première journée des éliminatoires du Mondial 2022 étaient au programme ce mercredi soir. Favoris sur le papier, le Mali et l’Egypte ont tenu leur rang en disposant respectivement du Rwanda et l’Angola, tandis que le Gabon, en déplacement en Libye a signé une mauvaise opération en s’inclinant sur le fil (2-1).

Mali 1-0 Rwanda [Groupe E]

Mission accomplie pour le Mali. Malgré la délocalisation de leur match à Agadir, au Maroc pour faute de stade aux normes, les Aigles ont assuré l’essentiel en disposant logiquement du Rwanda (1-0). L’unique but de la partie a été inscrit par Adama Traoré « Malouda », idéalement lancé dans la profondeur et qui s’est adroitement défait de la défense et du gardien adverse pour marquer dans le but vide (20e). Auparavant, Moussa Djenepo avait eu l’opportunité d’ouvrir le score mais l’ailier de Southampton à rater le penalty qu’il avait lui-même provoqué (19e). Au retour des vestiaires, les hommes de Mohamed Magassouba, nettement dominateurs, auraient pu donner plus d’ampleur au score mais ils manquaient d’efficacité dans le dernier geste. Avec cette victoire, le Mali prend provisoirement la tête du Groupe E en attendant l’autre match de la poule entre le Kenya et l’Ouganda ce jeudi.

Égypte 1-0 Angola [Groupe F]

Minimum assuré également par l’Égypte qui est venu à bout de l’Angola (1-0) au Caire. Malgré des absences notables comme celles de Salah (Liverpool) et El Neny (Arsenal), bloqués par leurs clubs, les Pharaons ont rapidement pris les devants grâce un penalty obtenu par Fatouh et transformé par Afsha (1-0, 5e). Moins convaincant par la suite, les Égyptiens ont fait le dos rond pour préserver leur avantage malgré quelques situations chaudes subies en seconde partie.

Libye 2-1 Gabon [Groupe F]

Dans l’autre match de ce groupe F, le Gabon a signé une mauvaise opération en s’inclinant devant la Libye (2-1). Pourtant les Panthères avaient idéalement entamé le match en prenant l’avantage sur une superbe frappe de Poko (11e) mais les locaux ont répliqué par l’intermédiaire de leur capitaine Salama sur une tête imparable (27e). En fin de partie, les Gabonais ont craqué et Al Warfali a arraché la victoire pour les Libyens (89e). Un scénario très dur pour Aubameyang, Bouanga et Lemina, qui étaient tous titulaires.

Lasm JAMES, correspondant en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.